top of page
banquettes3 Fili.jpg
Silouette Pascal (noir) + logo AS  2024.png

S'entraîner pendant la COVID-19 : Entretien avec Kim Beattie (GB)

Dernière mise à jour : 29 déc. 2023

Comme lorsqu'on saute sur un trampoline, le monde est à l'envers ces jours-ci. Le nouveau coronavirus qui balaie la planète nous a poussés à faire d'importants sacrifices pour nous protéger, ainsi que notre famille et nos voisins, de la maladie. Nos modes de vie et nos activités habituels sont en suspens pour une durée indéterminée, voire changés à jamais.

Il convient de noter qu'à l'échelle mondiale, les compétitions internationales de gymnastique sont reportées, y compris les Jeux olympiques de 2020. Pour les espoirs olympiques, cela signifie que leur mode d'entraînement intensif en vue des Jeux olympiques d'été est remplacé par l'adaptation aux limites de l'entraînement à la maison sans trampoline pour maintenir la préparation, plutôt que dans un gymnase entièrement équipé avec un entraîneur de confiance pour se préparer à toute compétition à venir. Tout cela, avec l'incertitude de savoir lesquelles, quand et où elles auront lieu. Il faut donc trouver une nouvelle façon d'avancer.

Heureusement, nous vivons dans un monde moderne. Zoom, iPads et Internet peuvent nous aider à relever le défi. Mais les ordres de rester à la maison et de maintenir une distance avec les autres constituent toujours une formidable épreuve.

On peut donc se demander ce que font les meilleures gymnastes internationales pour rester préparées. Posons la question.

L'une de ces gymnastes est Kim Beattie, 21 ans, originaire de Banchory en Écosse (Royaume-Uni). Membre de l'équipe nationale de Grande-Bretagne, elle est entraînée par John et Melanie Wills au centre sportif de Banchory.


Kim est une jeune femme accomplie. Elle a reçu le prix Master Gymnast de British Gymnastics, le prix Scottish Senior Gymnast of the Year 2019 de Scottish Gymnastics et le prix Full Blue de l'Université d'Aberdeen pour ses performances sportives. Comme elle est quadruple championne écossaise de DMT (2015-2018), championne britannique de DMT en 2018 et qu'elle fait partie de l'équipe nationale de Grande-Bretagne qui a remporté le titre d'argent par équipe aux Championnats du monde en 2017 et 2019, il n'y a rien d'étonnant.

Kim est également étudiante à l'université d'Aberdeen où elle poursuit un master en ingénierie électrique et électronique. Elle espère obtenir son diplôme l'année prochaine.

Acrobatic Sports lui a posé quelques questions. Ses réponses pourraient vous inspirer

GB National DMT Champion Kim Beattie


Sports acrobatiques (SA) : Votre pays/État a-t-il ordonné que tout le monde reste chez soi ? Votre pays exige-t-il également que vous fassiez 2 mètres de danse autonome et/ou que vous portiez un masque de protection ?

KIM : Au Royaume-Uni, nous avons tous reçu l'ordre de rester chez nous, sauf si nous devons sortir pour faire des courses ou prendre des médicaments. Vous pouvez quitter votre domicile si vous devez aller travailler, mais la plupart des gens travaillent à domicile. Nous sommes également autorisés à quitter la maison une fois par jour pour faire de l'exercice, seuls ou avec des membres de notre ménage, mais nous devons rester à deux mètres de distance des autres à tout moment à l'extérieur de la maison. Nous ne sommes pas tenus de porter un masque facial lorsque nous quittons la maison et nous ne sommes pas autorisés à rencontrer ou à rendre visite à des amis ou à des membres de la famille qui ne vivent pas sous votre toit.


AS : Si votre pays/État a ordonné de telles mesures, pouvez-vous toujours vous rendre dans votre salle de sport ou votre centre d'entraînement pour vous entraîner ? Si oui, quel est l'impact de ces mesures sur votre entraînement ?

KIM : À la mi-mars, tous les centres sportifs et les gymnases ont reçu l'ordre de fermer et n'ont pas encore été rouverts dans tout le pays. Cela signifie que nous n'avons pas accès aux trampolines (ni aux installations de gymnastique ou aux centres sportifs), ni aux installations de musculation et de conditionnement, ni aux salles de sport.


AS : Si vous ne pouvez pas vous rendre dans votre salle de sport ou votre centre d'entraînement, comment vous entraînez-vous à la maison ? Que faites-vous pour rester en forme et/ou vous préparer à d'éventuelles compétitions ?


KIM : J'ai actuellement un programme de 2 à 3 heures d'entraînement par jour, qui comprend de la musculation, de la rééducation, du yoga et des séances d'entraînement à haute intensité, le tout défini par mes entraîneurs personnels, mon coach personnel et mon physiothérapeute. Je me sens particulièrement chanceuse car nous sommes une famille active et nous avons donc beaucoup d'équipements de base et de poids à la maison, ainsi qu'un grand parc à l'arrière de la maison pour les entraînements qui nécessitent plus d'espace, comme les séances de sprint. Chaque semaine, j'ai le dimanche pour me reposer, ce qui est agréable ! Je me prépare à notre retour à l'entraînement et à la compétition en gardant mon corps, mais aussi mon esprit, dans la meilleure forme possible. Je fais de courtes séances de visualisation dans le cadre de mon entraînement quotidien, et je continue à travailler avec mon psychologue sportif pour m'aider à me préparer mentalement à mon retour à l'entraînement, mais aussi pour me garder motivé pendant cette période.


Kim Training at Home


AS : Si les mesures ordonnées par votre pays/État ont été levées avec certaines restrictions/avec des limitations, en quoi cela a-t-il changé votre entraînement ?

KIM : Aucune mesure n'a encore été levée au Royaume-Uni et il semble qu'il faille encore un certain temps avant que nous ayons à nouveau accès aux installations d'entraînement et aux gymnases.


AS : Se préparer physiquement est une chose, mais il faut aussi se préparer mentalement. Sans savoir exactement et avec certitude où et quand aura lieu la prochaine compétition, comment se prépare-t-on mentalement ?


KIM : Au moment où j'écris ces lignes, nous aurions participé aux qualifications des Championnats d'Europe en Suède aujourd'hui, avec des finales par équipe et individuelles pendant le reste du week-end. Cette semaine, les championnats britanniques et écossais de juillet et septembre ont également été annulés, ce qui met fin à toutes les compétitions au Royaume-Uni pour 2020, à moins que des événements ne soient reprogrammés pour la fin de l'année. C'est bouleversant que ces événements, pour lesquels nous avons travaillé dur, aient été reportés, mais c'est la meilleure décision pour notre sécurité. En ce moment, je ne me concentre pas du tout sur la préparation à la compétition, mais plutôt sur la préparation mentale et la motivation pour notre retour à l'entraînement, quel qu'il soit ! Je profite de cette période pour me concentrer sur le développement d'habitudes de vie positives et pour faire l'usage le plus productif possible de ce temps afin de me développer en tant qu'athlète en essayant de nouvelles choses, comme le yoga que j'apprécie vraiment !


AS : Il est également important de se préparer sur le plan émotionnel. Rester à la maison pendant des semaines peut être décourageant. Comment faites-vous face aux fermetures et aux reports de compétitions internationales ?


KIM : Le report des compétitions nationales et internationales est bouleversant, car l'un des aspects que je préfère dans ce sport, c'est la compétition ! Cependant, je me concentre principalement sur les mesures que je peux prendre maintenant pour assurer une transition en douceur vers le retour à l'entraînement et à la compétition, afin de rester motivée et enthousiaste pour les événements à venir. Personnellement, j'ai beaucoup apprécié la période de fermeture jusqu'à présent ! De septembre dernier à aujourd'hui, j'ai passé la plupart de mon temps à m'entraîner à la maison ou dans des camps d'entraînement, à participer à des compétitions internationales ou à me concentrer sur mon travail universitaire à la bibliothèque. Je suis donc très reconnaissante d'avoir un peu de temps libre à consacrer à ma famille et à notre nouveau chiot golden retriever, Murphy, que nous avons eu en octobre. Bien que l'entraînement, la compétition et tous mes coéquipiers me manquent beaucoup, je me suis amusée à essayer de nouvelles séances d'entraînement et à faire des activités avec ma famille, mais le fait de disposer d'un peu de temps pour terminer ma thèse et mes examens universitaires m'a été très bénéfique.


Murphy, Kim’s Training Partner


AS : Enfin, comment comptez-vous fêter la fin de l'aventure ?


KIM : Partir en vacances ! Le temps, même pendant les mois d'été, n'est pas toujours clément pour nous en Écosse, alors un peu de soleil et revoir d'autres parties du monde serait ma meilleure façon de fêter l'événement. Revoir tous les membres de ma famille proche et mes amis sera une priorité absolue, et j'aime aussi manger de la bonne nourriture, alors j'ai hâte de sortir et de manger dans certains de mes restaurants préférés.


#####


5 vues0 commentaire

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.

Nos partenaires

logo100.png
Logo-Eurotramp.png
3M-Logo-Transparent-PNG.png
bottom of page