top of page
banquettes3 Fili.jpg
Silouette Pascal (noir) + logo AS  2024.png

Le "Hollandais volant" Zonderland prêt à décoller pour Tokyo

Dernière mise à jour : 29 déc. 2023

Il est difficile de croire qu'il y a huit ans, Epke Zonderland a stupéfié le monde entier avec sa performance spectaculaire à la barre fixe lors des Jeux olympiques de Londres en 2012.

Cet exercice palpitant et très risqué, qui comprenait trois mouvements consécutifs de lâcher et de réception, lui a non seulement valu le surnom de "Hollandais volant", mais lui a également permis de remporter la médaille d'or.

Aujourd'hui, après avoir remporté la première médaille olympique de gymnastique des Pays-Bas depuis 1928, le gymnaste se prépare à remporter un autre titre.

Mais il doit d'abord se qualifier pour les Jeux de Tokyo.

Zonderland étant le seul gymnaste à avoir remporté trois titres à la barre fixe, nombreux sont ceux qui pensent que cette qualification est acquise.

Mais en raison d'une chute aux Championnats du monde de Stuttgart en 2019, Zonderland n'a pas reçu de qualification automatique pour Tokyo 2020 et espère maintenant se qualifier par le biais de la série de la Coupe du monde.

En ce qui concerne sa préparation physique et mentale, l'athlète de 33 ans est en bonne position. Cela est dû en partie à une opération qu'il a subie en novembre pour le soulager. de la sinusite chronique qu'il a dû gérer tout au long de sa carrière.

Non seulement Zonderland souffrait de maux de tête et de problèmes respiratoires, mais il manquait souvent d'énergie et de forme, en particulier lors d'événements majeurs.

"Je n'étais pas en mesure de m'entraîner dur et c'était difficile, en particulier de récupérer après l'entraînement", a déclaré Zonderland.

"Cela s'améliore... Il faut parfois six mois pour s'en remettre.

Cette question n'est jamais loin de l'esprit du gymnaste néerlandais, d'autant plus que sa sinusite peut se déclencher s'il attrape un rhume ou une infection.

L'épidémie de coronavirus a donc ajouté un autre niveau d'inquiétude.

L'épidémie de coronavirus qui s'est répandue dans le monde entier comme une traînée de poudre a ajouté un nouveau niveau d'inquiétude pour le gymnaste globe-trotter.

"Je pense que c'est assez effrayant parce qu'il se propage si facilement", a-t-il déclaré.

Zonderland, médecin diplômé, n'a pas pris de risques avec sa santé avant Tokyo et toute autre compétition.

Par exemple, avant la Coupe du monde de Melbourne, en Australie, il a pris l'avion plusieurs semaines avant la compétition et a loué une maison sur la Gold Coast avec ses coéquipiers, afin de s'assurer qu'il serait prêt pour l'événement.

Et Zonderland est convaincu qu'il est encore assez bon pour remporter une nouvelle médaille olympique aux Jeux de Tokyo 2020.

"Bien sûr, tout le monde se souvient de mon grand enchaînement à Londres, où j'ai fait trois lâchers d'affilée, ce que je n'ai pas fait depuis", a-t-il déclaré.

"Mais si l'on tient compte de la difficulté et de l'exécution, c'est probablement l'année dernière que j'ai réalisé mes meilleurs enchaînements.

"Je ne peux plus m'entraîner autant qu'il y a dix ans, mais avec toute l'expérience que j'ai, je pense que je suis toujours aussi bon, et peut-être même un peu meilleur qu'à Londres, surtout si je suis vraiment en feu.

"J'ai pu m'entraîner très bien le mois dernier", a ajouté Zonderland.

"Si je peux continuer comme ça jusqu'à l'été et me qualifier, je pourrai bien sûr obtenir une médaille à Tokyo. J'en suis persuadé.

0 vue0 commentaire

Nos partenaires

logo100.png
Logo-Eurotramp.png
3M-Logo-Transparent-PNG.png
bottom of page