top of page
banquettes3 Fili.jpg
Silouette Pascal (noir) + logo AS  2024.png

Championnats du monde de trampoline : Le Japon double l'or en synchro

Dernière mise à jour : 29 déc. 2023

Ce ne sont pas seulement les lumières qui ont ébloui le public japonais au Centre de gymnastique Ariake à Tokyo, mais aussi leurs trampolinistes qui ont remporté les épreuves de trampoline synchronisé masculin et féminin.

En tête après les qualifications, Yumi Takagi et sa partenaire Ayano Kishi ont montré qu'elles étaient en parfaite harmonie pour remporter la médaille d'or chez les femmes. Leurs compatriotes Katsufumi Tasaki et Ginga Munetomo leur ont emboîté le pas en remportant l'épreuve masculine, assurant ainsi au pays hôte une paire de titres de champion du monde sans précédent.

Takagi et Kishi ont obtenu 49.590 pour battre les Russes Susana Kochesok et Anna Kornetskaya au Centre de gymnastique d'Ariake.

Kochesok et Kornetskaya ont terminé deuxièmes avec 48.570, tandis que les Canadiennes Samantha Smith et Rachel Tam se sont contentées du bronze avec 48.420.

"Il y a deux ans, nous avons gagné deux médailles d'argent et cela nous a donné beaucoup de confiance", a déclaré Kishi.

"Et puis nous sommes venues et nous l'avons fait".

Chez les hommes, Tasaki et Munetomo ont remporté la médaille d'or avec 52,920 points. Cela a suffi pour détrôner les doubles champions en titre Uladzislau Hancharou et Aleh Rabtsau. Les Biélorusses ont terminé avec la médaille d'argent, avec un score de 52.400. Les Russes Mikhail Melnik et Sergei Azarian ont terminé troisièmes avec 52.060.

La Russie a également fêté ses deux médailles d'or : au DMT masculin et au tumbling féminin.

Le Russe Mikhail Zalomin a remporté son troisième titre mondial consécutif en DMT masculin, maintenant ainsi sa domination sur l'épreuve.

Bien qu'il ait été en mesure d'égaler le Russe lors de la phase de qualification, l'Américain Ruben Padilla s'est retrouvé à un point de Zalomin avec un score de 76,1. Le compatriote de Padilla, Alexander Renkert, a reçu la médaille de bronze.

Dans l'épreuve féminine de tumbling, l'absence de Jia FangFang signifiait qu'il y aurait une nouvelle championne du monde, et c'est la Russe Viktoriia Danilenko qui s'est présentée pour combler le vide.

Danilenko a mis fin à sa longue attente pour les Championnats du monde, en remportant le titre à la sixième tentative avec un score de 69,90.

La Russe a terminé avec 0,3 points d'avance sur la Britannique Shanice Davidson, qui a obtenu la médaille d'argent avec 69,60 points. Megan Kealy, également britannique, a décroché le bronze avec 69.00.

3 vues0 commentaire

Comments


Nos partenaires

logo100.png
Logo-Eurotramp.png
3M-Logo-Transparent-PNG.png
bottom of page