top of page
banquettes3 Fili.jpg
Silouette Pascal (noir) + logo AS  2024.png

La gymnastique suédoise va permettre aux adolescents de choisir la catégorie dans laquelle ils veulent concourir

Dernière mise à jour : 28 déc. 2023

Les jeunes gymnastes suédois seront autorisés à concourir dans la classe de leur choix, suite à une décision de la Fédération suédoise de gymnastique.

Cette décision a été prise à la suite d'un "examen approfondi de la question de l'identité et de l'expression de genre dans une perspective LGBTQI, et en particulier trans-inclusive", a déclaré la fédération.

Cette décision signifie qu'un gymnaste dont le sexe a été enregistré comme féminin à la naissance pourra désormais participer en tant que junior aux compétitions nationales de gymnastique artistique masculine - et vice versa pour une personne enregistrée comme masculine à la naissance.

"Plus précisément, pour nos activités d'entraînement et de compétition, la décision signifie que vous pouvez vous entraîner dans le groupe de votre choix, quels que soient votre sexe légal, votre identité de genre ou votre expression", a déclaré la fédération de gymnastique dans un communiqué.

déclaré la fédération de gymnastique dans un communiqué.

Les adolescents transgenres seront également libres de concourir dans la classe de leur choix, jusqu'au niveau national junior, qui se situe entre 13 et 18 ans selon la discipline.

Toutefois, les nouvelles règles ne s'appliqueront pas aux athlètes seniors, a ajouté la fédération.

"Cela signifie que jusqu'à l'âge de 18 ans, dans la plupart des disciplines, les athlètes peuvent choisir la catégorie qu'ils souhaitent : femmes ou hommes", a déclaré Åsa Ekdahl, qui a élaboré les nouvelles lignes directrices pour la fédération.

La fédération de gymnastique est la première instance sportive suédoise à réagir à un rapport de la Fédération suédoise pour les droits des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, queers et intersexes (RFSL), qui mettait en garde contre l'exclusion des jeunes transgenres.

La fédération de gymnastique a déclaré que la question était à l'ordre du jour depuis un certain temps, mais a également ajouté qu'il n'y avait pas eu beaucoup de demandes de la part d'individus ou de groupes, ce qui était "l'une des raisons pour lesquelles la question avait été mise au premier plan".

Mme Ekdahl ne craint pas que les gymnastes utilisent la décision pour obtenir un avantage injuste.

Il faut beaucoup de courage pour pouvoir s'exprimer dans un club de gymnastique et dire "je veux concourir en tant qu'athlète de l'autre sexe". Si quelqu'un veut s'exprimer et essayer de concourir en tant qu'athlète de l'autre sexe, je ne pense pas que ce sera parce qu'il veut gagner une compétition", a-t-elle déclaré.

0 vue0 commentaire

Nos partenaires

logo100.png
Logo-Eurotramp.png
3M-Logo-Transparent-PNG.png
bottom of page